Christophe Rieflé, vigneron en Alsace...

 

Entre les forêts vosgiennes et la plaine du Rhin, il se déploie, du nord au sud de l'Alsace, une fresque de vignes et de villages de belle réputation. La mosaïque des paysages réjouit le regard tandis qu'une musique de noms évocateurs titille l'âme gastronomique.

Riesling, Gewurztraminer, Grand Cru,... c'est ici une symphonie d'arômes et de saveurs !

A PROPOS DU MILLESIME 2016...

Chers Amis du Vin,

 

L'art d'élaborer un vin consiste à vinifier du jus de raison de qualité et à l'amener au maximum de sa capacité florale et gustative.

Si certaines années nous permettent d'exercer cet art avec un bonheur d'esthète, d'autres, carrément chaotiques, font de cet exercice une véritable épreuve sportive ! Ainsi, 2016 me semble comparable au tour de France cycliste; symbole d'efforts, de sueur, d'abnégation et de courage, car le rythme viticole que nous a imposé la météo du début d'année est aisément transposable à ce sport.

 

Premier col hors catégorie à franchir : le printemps. Avec des records de pluviométrie hautement favorables aux réjouissances tel le mildiou, et une fréquence d'averses optimisant la prolifération de toutes sortes de maladies, la cadence des traitements fut impossible à tenir. Conséquence inévitable, le dessèchement d'une partie des grappes. Et pourtant, la perte des récoltes fut maîtrisée.

 

Deuxième col hors catégorie : manier les outils mécaniques de façon à venir à bout des adventices dans les sols gorgés d'eau, et aérer les racines qui s'asphyxiaient dans les terres tassées.

Là encore, notre ardeur et notre capacité à surmonter les épreuves nous permirent de sauver une grosse partie de la récolte à venir. Ce fut l'épreuve du contre la montre par équipes.

 

Au mois d'août, lorsqu'il s'agit généralement de regarder avec quelque sérénité les grappes mûrir au soleil, nous étions à la fois rôdés pour l'adversité et dans l'appréhension d'une nouvelle étape hors normes. Celle-ci arriva sous forme de canicule. Comment la vigne allait-elle surmonter son "coup de fringale" ?

Elle résista aux chaleurs avec vaillance; seuls quelques grains grillèrent sur la face exposée au soleil.

 

A l'arrivée, après les sommets durement grimpés, les descentes vertigineuses, les sprints, la récompense est au rendez-vous avec un millésime 2016 des plus réussis !

 

Si votre chemin vous conduit dans notre belle Alsace, je vous invite à le déguster et vous guiderai pour une visite des lieux.

 

Gustativement vôtre,

Christophe Rieflé