Christophe Rieflé, vigneron en Alsace...

 

Entre les forêts vosgiennes et la plaine du Rhin, il se déploie, du nord au sud de l'Alsace, une fresque de vignes et de villages de belle réputation. La mosaïque des paysages réjouit le regard tandis qu'une musique de noms évocateurs titille l'âme gastronomique.

Riesling, Gewurztraminer, Grand Cru,... c'est ici une symphonie d'arômes et de saveurs !

 

 • A PROPOS DU MILLESIME 2017

 

A PROPOS DU MILLESIME 2017...

Chers Amis du Domaine,

 

Quelle année 2017 !

Après deux petites récoltes et une année 2016 que nous qualifierons de généreuse, nous sommes repartis cette année vers une vendange moindre, due aux aléas climatiques.

Ce fut tout d'abord le gel du printemps avec un impact relativement léger sur le vignoble de plaine, mais surtout : le déficit hydrique, de plus en plus préoccupant.

Depuis juillet 2016, nous avons une pluviométrie déficitaire de plus de 75% par rapport à une année normale.

Autant j'ai vu des résurgences d'eau dans des lieux improbables au printemps 2016, autant je n'ai jamais connu de sécheresse aussi longue. La nappe phréatique est tellement basse que des étangs aux alentours se sont asséchés.

Les sources qui habituellement coulent d'octobre à mi-juillet ne se sont toujours pas réveillées depuis l'été 2016 !

Le réchauffement climatique est bien là.

 

C'est dans ce contexte que nous continuons de cultiver au mieux la vigne.

Le travail du sol doit être suivi avec une régularité sans faille afin de subvenir aux besoins de la plante. Comme le dit un dicton paysan, "un sarclage égale un arrosage".

Mais ce manque d'eau aura eu une incidence non négligeable sur le volume des raisins, et c'est la plus petite récolte depuis 1945.

 

Le point positif réside dans la qualité : superbe !

La chaleur a découragé les ravageurs de la vigne - insectes, oïdium et mildiou - et je me suis retrouvé avec des raisins sans aucun foyer de pourriture.

 

Un grand millésime en prévision mais quelle précocité !

Jamais je n'ai vendangé au mois d'août, pas même en 2003 qui fut l'année de la canicule. Eh bien, c'est chose faite à présent ! Mon équipe de vendangeurs est partie à la rencontre de ces belles grappes le 28 août par 35° en pleine journée. Du jamais vu !

 

Le crémant a pris une telle ampleur qu'il se retrouve N°1 des crémants de France. Il est vrai que les vins effervescents ont le vent en poupe et se développent dans toutes les régions françaises.

Mon crémant est élaboré exclusivement à base de Pinot Blanc. Après la vinification et la mise en bouteilles, je le laisse se reposer deux ans sur lattes, c'est-à-dire sur les lies fines, ce qui lui confère une fraîcheur, de beaux arômes en bouche, une longueur et une belle persistance. Vous y verrez de fines bulles qui laissent présager de la qualité du vin.

Le Guide Hachette 2017 l'a plébiscité en lui octroyant une étoile.

 

Que la période des fêtes de fin d'année vous apporte la joie de vous retrouver en famille et de profiter de ces moments de bonheur pour déboucher une belle bouteille de vin d'Alsace.

 

Amicalement,

Votre vigneron

Christophe Rieflé

N'hésitez pas à nous rendre visite si vous passez dans notre région, je me ferai un plaisir de vous accueillir et de vous faire déguster mes vins.